Sélectionner une page

Chacun doit être capable de dire « J’aime chaque Juif » et s’il n’en est pas capable, il doit tendre à cela.

Et c’est ainsi qu’on pourra faire venir le Machiah, grâce à un travail sur l’amour de l’autre, c’est qui va donner la dernière impulsion pour déclencher la guéoula.

Car même si les Juifs tombent dans l’idolatrie, s’ils s’aiment, il ne peut rien leur arriver.

Et ce n’est pas parce que l’autre ne m’aime pas que je dois tomber dans la haine gratuite. Je dois au contraire avoir pitié de lui qu’il pense ainsi, car il n’a pas de daat.

Le seul moyen de recontruire le beth hamikdash est de travailler son amour gratuit pour chaque Juif.

Et c’est un moyen se s’attirer des délivrances. Car la paix est le principal ustensile pour recevoir les bénédictions. Donc si l’on prie pour que chaque Juif obtienne la délivrance dont on a besoin, et qu’ensuite on réclame la même chose, c’est une ségoula pour obtenir sa délivrance.

Si tous les Juifs se mettent à penser ainis, cela va amener une révolution dans le peuple Juif.

Voici l’extrait du cours :

https://drive.google.com/file/d/15Yks8A_WCiLejjPs2j_kNhrB0s9dApxV/view?usp=sharing

Voici le cours en entier

https://drive.google.com/file/d/13szX2z1OI-Vq6hT8MNKkRZu5RRX9OFwU/view?usp=sharing